top of page
  • Photo du rédacteurMarc Gadoury

Une esquisse de la vie domestique à Sainte-Brigitte-de-Laval au 19e siècle

Dans ses recherches, la Société d’histoire de Sainte-Brigitte-de-Laval a trouvé un rare inventaire des biens de la communauté se rapportant à une famille de la paroisse.

Il s’agit d’un document notarié concernant la famille de Pierre Brown et son épouse Belzémire Bédard. L’acte a été passé et signé devant le notaire Edward O’Brien le 17 juillet 1894, il y a 129 ans.

Cette trouvaille dans les Archives nationales du Québec permet de mieux comprendre les conditions de vie des habitants de Laval à la fin du 19e siècle. Elle lève le voile sur les possessions matérielles du couple, ses acquisitions immobilières mais aussi les dettes de leur ménage.


Breaking Lent (or A Friday's Surprise). Peinture de Cornelius Krieghoff, vers 1847, Art Gallery of Ontario.


Qui est Pierre Brown?

Mon collègue Yves Pomerleau s’est penché sur les origines de Pierre Brown. De descendance allemande (Braunn), son aïeul, Luc (Luke) Brown, est mercenaire allemand arrivé au Canada après la guerre d’indépendance américaine. Son régiment était à la solde des Anglais. Il s’est marié à Marie Louise Couët dans la paroisse de Saint-Joseph-de-la-Pointe-de-Lévy, le 6 novembre 1780, avant de s’installer à Saint-Gilles de Lotbinière.

Son petit-fils, Modeste Brown, est né à Saint-Nicolas. Il marie Esther Carrier le 6 février 1837 à Saint-Sylvestre et par la suite, il va venir s’installer à Laval vers les années 1850. Le couple va avoir 10 enfants, dont Pierre Brown et 3 filles (Esther, Mary et Éléonore) qui vont laisser une descendance nombreuse à Laval dans les familles Thomassin et Clavet notamment. Pierre épouse Belzémire Bédard le 22 novembre 1881 à Sainte-Brigitte-de-Laval. Elle est la fille de Ferdinand et Anasthasie Thomassin, fille du premier Thomassin (Nicolas Thomassin) arrivé à Laval. Ils ont deux enfants connus : Blanche-Laura Brown et Elzire Brown. Belzémire Bédard décède le 10 mai 1893. Il se marie en secondes noces à Clothilde Gagnon le 16 octobre 1893. Puis, le 17 juillet 1794, il passe devant le notaire Edward O’Brien pour faire l’inventaire des biens de sa communauté avec la défunte Belzémire Bédard.


L’inventaire des biens de la communauté de Pierre Brown et Belzémire Bédard


L'inventaire a pour but juridique de clore une communauté de biens afin de protéger les intérêts des enfants mineurs. Il est souvent dressé avant la conclusion d'une nouvelle union, mais ce n’est pas le cas ici puisque Pierre Brown s’est remarié avant l’exécution de cet inventaire. En outre, l'inventaire permet de déterminer la valeur des biens avant leur partage entre les héritiers ou avant une vente à l’encan des biens. François Verret et Louis Auclair, tous deux cultivateurs, sont chargés de la « prisée des choses sujettes à estimation ». La valeur des mobiliers pour la communauté de biens de Pierre Brown et Belzémire Bédard est estimée à 300,45 $, ce qui comprend tout ce qui se trouve dans la maison, le grenier, la cave, la cuisine, la grange-étable et les autres dépendances.


Les animaux de ferme constituent une grande partie de la valeur mobilière du ménage. Ils constituent 32,16% du total de la valeur soit un montant de 96,75 $.


Le ménage n’a pas de dettes actives, mais une somme tout de même considérable de dettes passives (474 $) dont une balance et des arrérages de vente de terre au Séminaire de Québec pour un montant 269,40 $. Au niveau de l’immobilier, on détaille deux lots de terre (les numéros 195 et 196), mais sans en dévoiler la valeur. Ces terres se trouvaient dans le secteur de la rue du Grand fond.

Le couple possède un premier lot enregistré sous le numéro de cadastre 196 qui est borné au front au nord par le chemin public, en profondeur au sud à la rivière Montmorency, du côté est à la veuve de John O’Brien et du côté ouest à ce qui reste du dit lot 196. Le lot mesure 2 arpents et demi de front sur toute la profondeur qu’il y a du chemin à la rivière Montmorency. Le lot a été acquis d’une vente avec M. Charles Thomassin.

Le deuxième lot est enregistré sous le numéro de cadastre 195. Il mesure un arpent de front sur 16 arpents de profondeur borné au nord par l’autre partie du lot 195 au sud-est de la rivière Montmorency, au sud-ouest par le lot décrit précédemment et au nord-est par le chemin public avec la maison et les bâtisses dessus construites.



Les lots 196 et 195 sont situés aujourd'hui dans le secteur de la rue du Grand fond. Source : Plan d'une partie de la seigneurie Côte-de-Beaupré; plan officiel de la paroisse de Ste-Brigitte de Laval, comté de Montmorency. 1874. BANQ

Un départ pour le Témiscouata


Selon mon collègue Yves Pomerleau, Pierre Brown a probablement quitté Sainte-Brigitte-de-Laval dans les mois suivants son second mariage avec Clothilde Gagnon. Deux de ses filles se sont mariées à Ste-Rose-de-Dégelis, en 1908 et 1909, dans le Témiscouata. Clothilde est décédée à Ste-Rose-de-Dégelis en juin 1927. On ne connait pas la date de décès de Pierre Brown.

Autres détails de l’inventaire des biens de la communauté :


Dans la maison

· une montre - 2,50 $

· une table - 1,50 $

· une armoire - 5,50 $

· tout le contenu de l’armoire :

o 12 verres à bières et à vin - 65 centins

o 18 assiettes – 1$

o 6 bols et six soucoupes – 60 centins

o une carafe – 15 centins

o 1 pot à eau et verre – 40 centins

o 2 beurriers – 10 centins

o un huilier – 40 centins

o 2 pots – 15 centins

o un sucrier et 2 salières – 15 centins

o un porte-cuillère et 3 cuillères – 10 centins

o 3 soucoupes et autres verres – 20 centins

o 8 couteaux et fourchettes – 50 centins

· un poêle avec 10 feuilles de tuyau – 4 piastres

· 14 chaises – 2,90 $

· un tapis de table – 50 centins

· une boîte à bois – 20 centins

· un chiffonnier – 4,20 $

· neuf cadres – 2 $

· un sofa – 2,50 $

· un pupitre et une petite chaise – 1 $

· un lit double avec ses accessoires – 13 $ incluant :

o 4 oreillers

o une couverte

o une couverte de laine

o un lit de plumes

o un matelas de guenilles

o une paillasse

· un lave-main – 1 $

· un miroir – 25 centins

· une valise – 50 centins

Dans le grenier

· un moulin à coudre – 1,50 $

· 2 valise – 50 centins

· un coffre – 20 centins

· des raquettes – 80 centins

· une couchette – 80 centins

· une huche – 1 $

· une cruche – 15 centins

· une couchette avec draps en flanelle 1 $

· un lot de linges – 7 $ consistant en :

o deux draps de laine

o deux draps en coton

o un couvre-pied

o une catalogne

o 4 taies d’oreillers

· un cent de chaudières à sucre - 2 $

· un tambour pour poêle – 60 centins

· hardes et linges de corps – 18 $ consistant en :

o un capot d’étoffes

o un pardessus en drap

o 3 blouses

o un pantalon

o une veste

o une chemise blanche

o un corps en laine

· 16 poches – 60 centins

· un vire-brequin avec 2 mèches – 60 centins

· vieilles chaussures – 1,60 $

· 3 fers à repasser – 50 centins

· une paillasse, une catalogne et un couvre-pied – 1,50 $

· des grelots – 70 centins

· une peau de mouton – 50 centins

· une sangle – 20 centins

· 3 faucilles – 30 centins

· un casque – 50 centins

· 25 livres de farine – 40 centins

· un parapluie et une valise – 80 centins

· une planche à laver – 10 centins

· deux chapeaux – 75 centins


Dans la cave

· un moulin à beurre – 1,50 $

· 9 bols à lait – 80 centins

· 20 livres de bœuf – 80 centins

· 50 livres de lard – 10 centins

· un chaudron, une tinette et une boîte – 1,20 $

· 2 chaudrons – 50 centins


Dans la cuisine

· une armoire – 1, 60 $

· un lot de vaisselles – 1,60 $ consistant en :

o 2 plats – 50 centins

o un thépot (tea pot) – 40 centins

o une tasse et 5 assiettes – 25 centins

o un pot à l’eau – 5 centins

o une tasse à beurre

o une poêle à frire

· 12 verges de catalogne – 1,50 $

· 10 livres de laine – 2 $

· un chaudron – 50 centins

· une bombe – 40 centins

· un entonnoir – 5 centins

· une lampe – 15 centins

· un lèchefrite – 25 centins


Dans la grange-étable et autres dépendances

· une charrette à foins avec ses roues – 5 $

· Une brouette – 50 centins

· Une couvée de canards – 25 centins

· 4 poules et 24 petits poulets – 2,50 $

· 4 petits cochons – 8 $

· une pelle et 4 fourches -1,40 $

· traîne, traîneau et bobsleigh – 1,50 $

· un express – 18 $

· une charrue et une herse – 11 $

· une carriole – 12 $

· un harnais – 4 $

· un crible – 2 $

· un minot d’avoine – 40 centins

· un banneau – 1,50 $

· une truie – 8 $

· 2 vaches à lait – 40 $

· Une génisse de 2 ans – 12 $

· 2 veaux – 6 $

· Une jument – 15 $

· Un poulain – 5 $


Dettes passives

· Taxes municipales : 0,49 centins

· Taxes scolaires : 1,05 $

· Cotisation mensuelle : 1 $

· une balance de compte de 5,60 $ à Ferdinand Bédard

· une balance de compte de 13,05 $ pour des soins médicaux donnés vraisemblement à Belzémire Bédard par le docteur Sansfaçon d’avril à mai 1893.

· Philéas Marcoux, coordonnier de Beauport – 0,25 centins

· David Grenier, épicier – 0,43 centins

· une balance de compte de 8,27 $ à Joseph Gagnon de Laval pour madriers et sciage de bois

· Pierre Robert et Victorien Marcoux pour sciage de bois – 1,33 $

· une balance de compte de 22,92 $ à Narcisse Fortier, marchand de Beauport

· Jeremiah Tierney pour du bardeau – 5,65 $

· une balance de compte de 1,60 $ à George Touchette, menuisier

· Dame veuve Pierre Brown – argent prêté – 1,20 $

· Mademoiselle Clothilde Brown – argent prêté – 14,60 $

· Elzéard Parent, forgeron – 1,55 $

· une balance de prix de vente de terre à M. Clovis Dion, charpentier de Chicago et époux de Sarah Brown – 82,32 $

· une balance de prix de vente et arrérages de vente de terre au Séminaire de Québec - 269,40 $

· Au notaire O’Brien pour tutelle, homologation et inventaire – 32,50 $

· Prosper Gray pour charrue – 10 $

Comments


bottom of page